1982, Paris is calling !

Par : Laurent MATHIEU - jeudi 4 avril 2024 - Par : Laurent MATHIEU - jeudi 4 avril 2024
# chat_bubble

Joe Strummer et sa petite amie au départ du marathon de Paris 1982

1982, Paris is calling !

Par : Laurent MATHIEU - jeudi 4 avril 2024 - # chat_bubble

Joe Strummer et sa petite amie au départ du marathon de Paris 1982

En 1982, Joe Strummer, le chanteur du groupe 'The Clash' et du célèbre morceau 'London Calling', a participé au marathon de Paris, avec une préparation ... très punk !

L'histoire du marathon de Paris, c'est bien sûr celle des champions, mais aussi la multitude de petites histoires insolites qui la compose.

En avril 1982, le leader de 'The Clash' s'exile à Paris en toute discrétion en compagnie de sa petite amie Gaby Salter, sans en informer les autres membres du groupe. Cette disparition est en fait une idée de son manager Bernie Rhodes pour faire du buzz, et pour booster les ventes de billets sur la tournée à venir.

Quelques jours avant la course, le rocker est dans un café, et il tente de lire le journal pour apprendre le Français. Le photographe Richard Schroeder le retrouve.
'Il y a un marathon dimanche. Tu crois qu'on peut le faire ?' demande Joe.
Richard Schroeder répond qu'il n'en sait rien mais qu'il serait sans doute préférable de s'inscrire. 'Nous nous présenterons au départ et nous verrons bien', dit Joe. 'Tu n'as pas l'air d'être en forme pour courir un marathon', lui fait remarquer Richard. 'Monter sur une scène est une sorte de sport', répond Joe.

Le dimanche, Joe s'est donc présenté au départ, en compagnie de sa girl-friend. Il a emprunté des chaussures et des vêtements et il a couru jusqu'à l'arrivée où l'attendait Richard. Joe épuisé, l'a serré dans ses bras et lui a dit qu'il voulait une bière et une cigarette ! On ne connait pas exactement son temps, par contre le palmarès du marathon de Paris 1982 a retenu celui de son compatriote Ian Thompson vainqueur en 02:14:07.

Le soir même, ils sont sorti boire un verre, jusqu'à l'épuisement physique du chanteur, qui le lendemain ne pouvait absolument plus bouger !

Quelques années plus tard Joe Strummer se confiera sur sa préparation au magazine américain Steppin' Out : 'Il faut boire 10 pintes de bière la veille au soir, et surtout ne pas courir quatre semaines avant le marathon. N'oubliez pas de dire qu'il ne faut pas reproduire ce que j'ai fait. Ça a marché pour moi et Hunter S. Thompson, mais pas certain que ça convienne à tout le monde. Mais c'est ce que j'ai fait.'

Tout cela peut paraître 'fake', mais en réalité Joe Strummer était un sportif régulier et un homme en forme, qui courait et jouait régulièrement en football. Il a commencé à pratiquer la course de fond en high school et il était le champion de son école. Puis en 1981 et 1983 il a participé au marathon de Londres, preuves à l'appui, bouclant ce dernier en 4 heures et 13 minutes.

A l'instar des coureurs hippies, il y a bien eu dans l'histoire du marathon un punk-runner !

 



Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Abonnez-vous à la newsletter

Restez informé de ce qui se passe sur la planète marathon !