Huit ans de suspension pour la Kényane Sarah Chepchirchir

Par : Laurent MATHIEU - mardi 20 fevrier 2024 - source : Reuters Par : Laurent MATHIEU - mardi 20 fevrier 2024
source : Reuters
# chat_bubble

Huit ans de suspension pour la Kényane Sarah Chepchirchir

Huit ans de suspension pour la Kényane Sarah Chepchirchir

Par : Laurent MATHIEU - mardi 20 fevrier 2024 - source : Reuters # chat_bubble

Huit ans de suspension pour la Kényane Sarah Chepchirchir

La Kényane Sarah Chepchirchir a été sanctionnée d'une suspension de huit ans après avoir été reconnue coupable pour la deuxième fois d'avoir enfreint les règles antidopage.

Sarah Chepchirchir a été testée positive à la testostérone, a indiqué l'Athletics Integrity Unit (AIU). L'échantillon avait été prélevé lors du marathon Bangsaen 42 Chonburi en Thaïlande en novembre.

L'athlète de 39 ans, qui a remporté le marathon de Tokyo en 2017, avait déjà été bannie pour quatre ans en 2019, avec effet rétroactif au 11 avril 2018, en raison d'anomalies dans son passeport sanguin d'athlète.

L'année dernière, l'AIU et l'Agence antidopage du Kenya ont déclaré qu'une "opération médicalement avisée" aidait les athlètes kenyans à dissimuler des infractions liées au dopage. Plusieurs athlètes kenyans ont reçu des interdictions ou des suspensions provisoires ces dernières années, notamment Titus Ekiru, Betty Wilson Lempus et Diana Kipyokei.

 

 



Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Abonnez-vous à la newsletter

Restez informé de ce qui se passe sur la planète marathon !